Chauffer une piscine

Du Nord au Sud, les variations de température sont différentes mais la situation géographique n’est pas l’élément principal qui empêche de se baigner !

Une piscine extérieure pâtit des fluctuations de température principalement. Le manque de soleil ou sa présence, détermine le plaisir de la baignade et le confort de celle-ci. Afin de profiter pleinement de sa piscine de mai à septembre , la température de l’eau doit avoisiner environ les 28°. La meilleure et la seule solution de bien être est le chauffage !

Pour permettre de garder cette température il existe plusieurs méthodes

par isolation thermique : la couverture à bulles (bâche) conserve la chaleur apportée dans la journée par les rayons du soleil (UV) Elle chauffe gratuitement. Elle augmente de 3° environ la température. Réduction de l’évaporation de l’eau donc économie sur la consommation électrique.

une réchauffeur électrique permet que l’eau se réchauffe au contact d’une résistance en passant dans un tube

une pompe à chaleur (selon le modèle) puise les calories qui sont dans l’air ou dans l’eau et qu’elle transforme en gaz liquide. Ce gaz à haute pression devient très chaud et répand la quantité de chaleur qu’elle contient dans l’eau

chaudière qui peut fonctionner soit à l’électricité, au gaz, au fioul, au butane ou propane. Conçue pour lutter contre la corrosion de l’eau, elle peut se vendre en deux modèles : à placer au sol ou murale.

Son principe de fonctionnement est identique à celle du logement.

un échangeur : le principe de ce dernier ; il se sert de l’eau de votre chaudière ou pompe à chaleur de votre habitation pour l’acheminer dans l’eau de votre piscine.

chauffage-piscine

Le système le plus économique et écologique reste tout de même le chauffage solaire. Le seul inconvénient : certaines régions ne peuvent pas en bénéficier car l’ensoleillement est le principe même du fonctionnement.