Règles de construction

Un permis de construire est obligatoire sauf si votre piscine est construite dans un bâtiment déjà existant et que l’aspect extérieur de celui ci n’est pas modifié ainsi que sa fonction et son volume.

La technique de construction est identique à celle des piscines traditionnelles extérieures : coque, bois, béton….

La réalisation d’un bassin intérieur est plus complexe et plus onéreux par le fait qu’il doit être intégré dans une pièce où les murs porteurs de la maison sont déjà existants (sauf si la construction est réalisée en même temps que l’habitation, ce qui serait un atout pour une meilleure stabilité de l’ouvrage)

La profondeur du bassin est un aspect également important : pour éviter des fissures ou autres soucis d’étanchéité mieux vaut se contenter d’une profondeur de 1.50m maximum.

La piscine doit être adaptée à l’aspect général de la maison et à ce qui l’entoure. L’habitation doit être isolée de tous les désagréments que la piscine peut engendrer : humidité, bruit, odeurs.. mieux vaut prévoir des baies vitrées double vitrage ce qui apportera chaleur et isolation. Il faudra installer un déshumidificateur afin d’aspirer l »air contenu dans la pièce et d’éliminer l’humidité. La pièce sera assez grande afin que le bassin soit incorporer dans l’espace vide et proche d’une source de lumière ou proche de votre jardin afin de pouvoir profiter de la luminosité.

AMENAGEMENTS ET MATERIAUX

Le carrelage est le revêtement le mieux adapté pour ce type de piscine autant pour son esthétique que pour le niveau pratique.

Différents matériaux peuvent constituer votre bassin : coque, en kit, en béton, en bois…le choix vous regarde c’est votre création !

L’aménagement de la pièce qui va accueillir le bassin est fondamental. L’air et l’eau sont les deux éléments qui peuvent causer la condensation et l’évaporation.

Système de chauffage et déshumidificateur sont impératifs ainsi qu’une ventilation pour la bonne isolation. En conséquence, choisissez un excellent équipement  pour l’isolation thermique, hygrométrique et phonique.

Une protection (type bâche) est aussi préconisée.

Le coût d’une piscine intérieure est du simple au double comparée à une piscine dite « classique » . Cependant selon le matériau choisi elle peut vous permettre de faire quelques économies : si vous optez pour du polyester (monobloc) elle sera moins chère qu’une piscine en céramique.  A titre tout a fait indicatif vous pourrez débourser jusqu’à 200 000 € avec les équipements techniques, supplément d’options et l’aménagement.